Actualités

1ères rencontres départementales entre les polices municipales et les forces de sécurité de l’État

 
1ères rencontres départementales entre les polices municipales et les forces de sécurité de l’État

Mercredi 25 janvier 2017 ont été conjointement organisées par l’État, l’association des maires du Gard et le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, les premières rencontres départementales entre les policiers municipaux et les forces de sécurité étatiques à la SMAC PALOMA, Scène des Musiques Actuelles de Nîmes Métropole.

Étaient notamment présents : Yvan Lachaud, président de la communauté d’agglomération Nîmes Métropole, Eric Maurel, procureur près le Tribunal de Grande Instance de Nîmes, Nicolas Hennebelle, procureur près le Tribunal de Grande Instance d’Alès, Jean-Pierre Sola, directeur départemental de la sécurité publique du Gard, le colonel Stéphane Lacroix, commandant le groupement de gendarmerie départementale du Gard et Pilar Chaleyssin, présidente de l’association des maires du Gard, ainsi que de nombreux élus du département.

L’évolution des phénomènes de délinquance et l’émergence dans notre pays d’une menace terroriste élevée et durable nécessitent une mobilisation collective et renforcée entre les forces de sécurité de l’État et les autres acteurs de la sécurité au premier desquels figurent les polices municipales, troisième force de sécurité intérieure dans notre pays.

Police de proximité par essence, ces agents municipaux assurent, par leur présence quotidienne sur la voie publique, notamment aux abords des sites sensibles (établissements scolaires, lieux de cultes, édifices municipaux, marchés, manifestations sportives…), une force de dissuasion au service de la sécurité de nos concitoyens.

Leur action doit, pour être efficiente, s’articuler parfaitement avec celles de la gendarmerie et de la police nationales. Aujourd’hui, plus que jamais, la sécurité est le fruit d’une chaîne de production partenariale dans laquelle, le rôle des policiers municipaux doit être reconnu et valorisé.

Ainsi, l’objectif de cette journée était de partager les bonnes pratiques développées dans le département, renforcer la coordination et prendre en compte les attentes et demandes des policiers municipaux.

Le colloque a été ouvert par la prise de parole de Carl Accettone, directeur de cabinet du préfet du Gard, suivie des interventions des procureurs de la république près les Tribunaux de Grande Instance de Nîmes et d’Alès, du commandant du groupement de gendarmerie départementale et du directeur départemental de la sécurité publique du Gard. Ces interventions ont traité du regard porté sur l’action des polices municipales, saluant ses apports et soulignant aussi les pistes de travail.

De nombreux sujets ont pu être abordés au cours d’interventions riches et nombreuses, notamment :

  •  la convention de participation citoyenne,
  •  le Plan communal de Sauvegarde (volet alerte attentat),
  •  l’interopérabilité des moyens de communication,
  •  la charte de prévention des consommations à risques lors des fêtes votives,
  •  la vidéo-protection,
  •  la sécurisation des grands rassemblements de foule et du risque attentat,
  •  les exemples de mairies : Nîmes, le Grau-du-Roi, Aigues-Mortes, la communauté de communes Rhony-Vistre-Vidourle.

Plus de 200 personnes ont assisté à ces rencontres, participation qui témoigne de l’attente qui entourait cette rencontre inédite.

DSC_0103 - web

---

DSC_0128 - web

---

DSC_0126 - web

---

DSC_0140 - web