Actualités

3 protocoles du Projet de Renouvellement Urbain pr des quartiers de 3 communes du Gard

 
 
Lundi 20 mars 2017, Didier Lauga, préfet du Gard, a signé avec l’ensemble des partenaires, trois protocoles de préfiguration du projet de renouvellement urbain pour des quartiers des trois communes suivantes :

Nîmes : Mas de Mingue, Chemin Bas d’Avignon-Clos d’Orville, Pissevin-Valdegour (26 000 habitants),
Alès : Prés Saint Jean-Cévennes-Tamaris-Cauvel-La Royale-Rochebelle-Centre ville (14 600 habitants),
Bagnols sur Cèze : Les Escanaux (3 800 habitants)

Le protocole pour le quartier des Costières à Vauvert (2 700 habitants) a été signé le 9 février 2017. Ainsi, au total, 47 100 habitants vivant dans ces quartiers bénéficieront de ce dispositif.

LA LOI POUR LA VILLE ET LA COHÉSION URBAINE DU 21 FÉVRIER 2014 A REVU EN PROFONDEUR LA POLITIQUE DE LA VILLE :

  • elle inscrit le principe fondamental de co-construction de la politique de la ville avec les habitants,
  • elle redéfinit le périmètre des quartiers prioritaires à partir du critère unique du niveau de revenus des habitants,
  • elle instaure un contrat global à l’échelle intercommunale dit « contrat de ville »,
  • elle acte un nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) pour les quartiers présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants.

Ce nouveau programme national de renouvellement urbain lancé a pour objectif de transformer les quartiers sur tous les plans : habitat, mixité, diversification des fonctions, économie, commerces, transports, désenclavement….

DES MOYENS CONSÉQUENTS POUR DÉFINIR DES PROJETS DE QUALITÉ

L’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine) financera sur ces projets 11,5 postes dédiés au pilotage du projet, 6 missions d’assistance aux maîtres d’ouvrage et 46 études pour définir des projets urbains de qualité. Ces études porteront sur toutes les thématiques : commerces, mixité sociale, parc privé (copropriétés et parc ancien dégradé) et public, équipements etc.

Ainsi, la dotation de l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine a pour vocation d’intervenir principalement sur de l’habitat, mais également sur le cadre de vie des quartiers, qui sont souvent fortement stigmatisés et toujours les plus en difficulté. Par ailleurs la requalification de l’habitat intervient également sur le parc privé.

A ce titre, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et l’ANRUAgence Nationale de la Rénovation Urbaine ont signé en mai 2015 (dans le Gard) une convention nationale qui permet de mobiliser des dispositifs opérationnels et des fonds sur les copropriétés dégradées situées au cœur des quartiers.

DSC_0393 (640x427)

--

DSC_0397 (640x427)

--

DSC_0406 (640x427)

--

DSC_0414 (640x427)

--

IMG_0621 (640x478)

--

IMG_0626 (640x478)