Actualités

Assises nationales de la mobilité : une concertation avec les habitants des quartiers prioritaires

 
 
Assises nationales de la mobilité : une concertation avec les habitants des quartiers prioritaires

Lors de son discours du 1er juillet 2017 à Rennes, le Président de la République a montré la nécessité de renouveler la politique publique des mobilités, afin de mieux répondre aux besoins des populations, de tirer le meilleur parti de toutes les offres émergentes, de résoudre les problèmes de financement et d’accélérer la transition écologique dans le secteur.

Pour construire cette nouvelle politique, les Assises de la mobilité ont été lancées le 19 septembre 2017, en présence du Premier ministre. Elles se présentent sous la forme d’une grande consultation nationale, ouverte à tous, qui doit permettre en 4 mois (entre septembre et décembre) d’imaginer ensemble les mobilités de demain. Les Assises contribueront à préparer la Loi d’orientation des mobilités qui sera présentée au Parlement début 2018.

Une plateforme contributive sur internet (www.assisesdelamobilité.gouv.fr) a été activée. La concertation s'appuie également sur des réunions locales. Reflets de la diversité des territoires, elles permettent l'expression directe des besoins et des propositions locaux des habitants.

L'agglomération de Nîmes a été retenue pour l'organisation d'un de ces ateliers sur le thème de la mobilité dans les quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville. En effet, le Gard comprend dix-huit quartiers prioritaires, dont sept sur les communes de Nîmes et Saint-Gilles. Quatre d’entre eux, qui rassemblent 26 000 habitants, feront l’objet d’un projet de renouvellement urbain afin de transformer ces quartiers sur tous les plans : habitat, mixité, diversification des fonctions, économie, commerces, mais aussi transports et désenclavement….

Le 23 octobre 2017, sous l'égide du secrétaire général de la préfecture, une cinquantaine d'habitants, de parlementaires et de techniciens locaux de Nîmes et Nîmes Métropole, rassemblés dans les locaux de la DDTMDirection Départementale des Territoires de la Mer au coeur des quartiers de Pissevin et Valdegour, ont ainsi pu débattre autour de quatre axes d'évolution des mobilités :

– une mobilité plus solidaire : l’interconnexion des quartiers de la ville

– une mobilité plus inter-modale : relier les quartiers aux transports structurants (routes, trains)

– une mobilité plus propre : l’usage des énergies propres et des technologies de l'information (VL électrique, vélo électrique etc..)

– une mobilité plus sûre : la sécurité des déplacements et l'accessibilité de tous à la mobilité

Ces échanges riches et constructifs ont permis de souligner l'importance de la mobilité pour les habitants au quotidien.

Parmi les multiples propositions qui ont émergé, on peut souligner les attentes autour d'une sécurisation des cheminements piétons, d'une desserte plus fine par les transports en commun avec des gains de capacité aux heures de pointe, pour les scolaires notamment, et d'un accompagnement à la mobilité en lien avec la recherche d'emploi.

Très concrètement l'idée de mise en place d'une plateforme de mobilité a été débattue, qui permette de louer des véhicules électriques et des vélos, d’informer le public sur les outils à la mobilité, ou de favoriser l'accès à l'apprentissage de la conduite.

La nécessité d'effacer les coupures urbaines très gênantes pour la mobilité a été affirmée, en transformant les voies de transit en boulevards urbains ce qui demande la réalisation de contournements routiers qui permettront le report du trafic.

 

DSC_0955 (800x533)

--

DSC_0970 (800x533)

--

DSC_0975 (800x533)

> Dossier de presse_assises_nationales_de_la_mobilite - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,31 Mb

ASMOB