Actualités

Bilan 2015 de la sécurité : des résultats encourageants mais un bilan sécurité routière préoccupant

 
 
Jeudi 18 février 2016, Didier Lauga, Préfet du Gard, a présenté à la presse le bilan 2015 de la lutte contre la délinquance et de la sécurité routière en présence de Laure Beccuau, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Nîmes, du Colonel Stéphane Lacroix, Commandant du groupement de gendarmerie du département, de Gil Andreau, directeur départemental de la sécurité publique et de Carl Accettone, directeur de cabinet du Préfet du Gard.

Alors que la population gardoise (733 201 habitants au 1er janvier 2016) connaît une croissance démographique continue d’environ 1 % par an, soit 7 000 habitants supplémentaires, les chiffres de la délinquance dans le Gard restent stables : 

→ poursuite de la baisse des atteintes aux biens (-2%), et notamment les cambriolages.

→ légère augmentation des faits enregistrés concernant les atteintes aux personnes (+ 5%).

→ le nombre de faits élucidés continue de progresser (+ 4%).

Les attentats qui ont frappé notre pays ont conduit à poursuivre les actions en matière de lutte contre la délinquance, notamment dans le cadre du Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance (FIPDFonds Interministériels de Prévention de la Délinquance).

Ainsi, ce fonds d’un montant de 922 338€ a permis de conduire des actions liées à la prévention de la délinquance (321 045€), des actions pour la prévention de la radicalisation (95 000€) mais également en matière de vidéo-protection (475 293€).

Dans les deux ZSPZone de Sécurité Prioritaire de Nimes-Est et Vauvert/Saint Gilles, les tendances montrent des résultats encourageants avec des baisses respectives :

  •  pour les atteintes aux biens :

- dans la ZSPZone de Sécurité Prioritaire de Nimes-Chemin bas d’Avignon/Mas de Mingue : - 17,53 %

- dans la ZSPZone de Sécurité Prioritaire de Vauvert/Saint Gilles : - 2,7 %

  •  pour les atteintes aux personnes :

- dans la ZSPZone de Sécurité Prioritaire de Nimes-Est : - 11,49 %

- dans la ZSPZone de Sécurité Prioritaire de Vauvert/Saint Gilles : - 2,7 %

Le Préfet a salué la forte mobilisation des forces de l’ordre notamment dans le cadre de l’état d’urgence décrété le 14 novembre 2015. Il a également souligné la part prise par les politiques partenariales de prévention de la délinquance dans l’obtention de ces résultats obtenus cette année.

En ce qui concerne l’aide aux victimes, une convention locale relative au traitement des mains courantes et des procès verbaux de renseignements judiciaires en matière de violences conjugales a été signé en 2015 et un dispositif de Téléphone Grave Danger a été déployé auprés des tribunaux de grande instance (2 pour le TGITribunaux de grande instance de Nîmes et 1 pour le TGITribunaux de grande instance d’Alès).

Enfin en 2015, en matière de sécurité routière, 69 personnes sont décédées sur les routes du Gard contre 43 l’année précédente. Cette augmentation de 60,5 % montre une baisse de vigilance des conducteurs et des comportements irresponsables.

Néanmoins, le nombre d’accidents est en baisse (-1,7%) et le nombre de blessés a également diminué (-6,9%).

L’ensemble de ces chiffres met par conséquent en évidence une augmentation de la violence des chocs dans les accidents de la route en 2015.

> Bilan2015 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,11 Mb

DSC_0485 (640x427)

--

DSC_0486 (640x427)
 
 

Documents listés dans l’article :