Actualités

Campagne de déclarations de revenus 2016

 
 
Campagne de déclarations de revenus 2016

Prélèvement à la source : un impôt moderne mieux adapté à la vie des contribuables
Quel est le calendrier pour les contribuables ? Une entrée en vigueur dès le mois de janvier 2018

Toutes les infos sur

http://www.gouvernement.fr/argumentaire/prelevement-a-la-source-un-impot-moderne-mieux-adapte-a-la-vie-des-contribuables

Comme chaque année, le contribuable doit effectuer sa déclaration de revenus au printemps, pour que l’administration fiscale puisse calculer le montant d’impôt dû et le taux d’imposition. En 2017, l’administration fiscale calculera également le taux de prélèvement qui sera appliqué, dès le mois de janvier 2018, aux revenus versés par des tiers collecteurs (employeurs, caisses de retraite,...) et le montant des acomptes à prélever en 2018 sur les revenus sans tiers collecteurs (revenus fonciers, revenus des indépendants…).

Ces informations seront communiquées aux contribuables sur l’avis d’impôt sur les revenus 2016 qu’ils recevront à l’été 2017.

Pour les contribuables mariés ou pacsés, l'avis d'impôt précisera aussi pour information les taux de prélèvement à la source individualisés par membre du foyer qui s'appliqueront si l'un des membres du foyer veut opter pour l'individualisation du taux.
   
 L’administration fiscale communiquera ensuite à l’employeur (ou aux autres verseurs de revenus comme les caisses de retraite) le taux de prélèvement retenu.
   
 Dès le premier revenu versé en 2018, ce taux de prélèvement sera appliqué au salaire : le prélèvement à la source sera automatique, et apparaîtra clairement sur la fiche de paie. Le taux de prélèvement sera actualisé en septembre 2018 pour tenir compte des changements éventuels consécutifs à la déclaration des revenus de 2017 effectuée au printemps 2018. C’est ce taux qui sera utilisé à partir de septembre 2018 et qui sera, ensuite, à nouveau actualisé, chaque année, en septembre.
   
 Les revenus exceptionnels, ainsi que les autres revenus exclus du champ de la réforme perçus en 2017, par exemple les plus-values mobilières et immobilières, resteront imposés en 2018 selon les modalités habituelles.

> Dossierdepresse impots - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,84 Mb