Actualités

Cérémonie d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives

 
Le jeudi 25 septembre 2014, Didier Martin, Préfet du Gard a participé à la cérémonie d’hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives au Monument aux Morts des deux guerres, à Nîmes.

Etaient notamment présents à cette cérémonie : Françoise Dumas, William Dumas et Gilbert Collard , députés du Gard; Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire de Nîmes ; Jean-Paul Boré, Conseiller Régional représentant le Président du Conseil Régional ; Jean Denat, Vice Président du Conseil Général représentant Damien Alary, Président du Conseil Général ; Yvan Lachaud, Président de Nîmes Métropole; Christian Patoz, Directeur Départemental des Services de l’Education Nationale; le Colonel Pierre Poty, Commandant le Groupement de Gendarmerie Départementale du Gard ; Gil Andreau, Directeur Départemental de la Sécurité Publique et le Lieutenant Colonel Patrick Vauthier, Adjoint au Délégué Militaire Départemental.

 Au cours de cette cérémonie,le Préfet du Gard a lu le message de Kader Arif, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé des anciens combattants.

Puis, un dépôt de gerbes a été fait par chacun des participants ainsi que par des membres des associations des Anciens Combattants et Victimes de Guerre du Gard.

DSC_0776 (800x533)

----

DSC_0781 (800x533)

--

--

DSC_0791 (800x533)

--

DSC_0806 (800x533)

Message de Kader ARIF

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense,

chargé des anciens combattants

à l'occasion de la journée nationale d'hommage aux Harkis

et autres membres des formations supplétives

le jeudi 25 septembre 2014

Nous sommes rassemblés aujourd’hui pour rendre l’hommage solennel de la Nation aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives qui ont combattu avec l’armée française pendant toute la Guerre d’Algérie.

Votre engagement pour la France en Algérie, votre courage mais également les souffrances endurées et les sacrifices consentis pour votre pays justifient largement que chaque année, dans tous les départements de France, cet hommage vous soit rendu.

 Vous avez bien mérité de la Patrie.

 En ce jour, nous nous souvenons du destin dramatique des anciens supplétifs et de leurs familles. Nous nous souvenons de ceux qui ont payé de leur vie leur engagement pour la France. Nous nous souvenons des familles déchirées, abondonnées, massacrées parfois. Nous nous souvenons du déracinement de ces milliers d’hommes, de femmes, d’enfants rapatriés à la hâte et des conditions indignes dans lesquelles ils ont été accueillis. Nous nous souvenons que pendant trop longtemps cette histoire a été tue.

 Recevant les organisations représentatives des Harkis le 4 juillet dernier, le Président de la République leur a annoncé qu’il avait demandé au gouvernement d’établir un plan d’action détaillé destiné à affirmer la place des Harkis et de leur mémoire dans la République.

 Ce plan a été présenté aujourd’hui par le Premier Ministre, à l’occasion d’une cérémonie solennelle instituant à Paris un nouveau lieu de mémoire en l’honneur des Harkis au sein du Mémorial de la guerre d’Algérie et des Combats du Maroc et de Tunisie. Il s’agit d’abord et avant tout, de reconnaître les fautes dont vous fûtes victimes. Il s’agit ensuite d’approfondir la démarche de réparation qui vous est due.

 Ces pages tragiques de notre histoire pourront ainsi, non s’effacer, mais se tourner pour que s’écrive le chapitre de la justice et de la paix des mémoires.

 Vous êtes des exemples d’honneur et de fidélité à la Patrie.

Que votre engagement, que votre dévouement, que votre courage restent à jamais un exemple pour chacun d’entre nous.

 Honneurs aux Harkis et aux membres des formations supplétives qui ont combattu jusqu’au sacrifice suprême pour la France.

Kader ARIF