Actualités

Colloque sur l’approvisionnent local dans la restauration collective

 
Mardi 2 février 2016, Denis Olagnon, Secrétaire Général de la Préfecture, a participé au colloque sur l’approvisionnent local dans la restauration collective, organisé à Nîmes.

Ont participé notamment à cette manifestation Cathy Chaulet, Vice Présidente du Conseil Départemental, déléguée à la qualité alimentaire et à la restauration collective représentant Denis Bouad, Président du Conseil Départemental, Lydia Vautier, Adjointe au Directeur Départemental des Territoires et de la Mer, Philippe Gressin, Directeur de l’aménagement du territoire et de l’habitat du Conseil Départemental, des représentants de maires, de la chambre d’agriculture et d’établissements en charge de la restauration collective.

 La restauration collective occupe une place stratégique dans la société. En effet, chaque jour, environ 20 % des Français bénéficient de la restauration collective dans le cadre de leur activité, de leur travail, de leur lieu de vie. Cette restauration collective concerne les établissements scolaires, les crèches, les entreprises, les hôpitaux, les administrations, les maisons de retraite… Elle nourrit des convives de tous âges (enfants de la maternelle au lycée), salariés, personnes âgées.

 Des mesures ont été prises au plan national avec notamment un plan de soutien à l'élevage décidé par le Gouvernement en juillet 2015. Il comportait des mesures d’urgence de soutien aux éleveurs, ainsi que des mesures à caractère plus structurel pour restaurer la compétitivité des filières d’élevage et reconquérir le marché national.

 L'approvisionnement local en restauration collective est donc un enjeu de la politique nationale de l’alimentation et a également fait l'objet d'un travail de fond avec:

  •  Le Grenelle de l’environnement, de nombreuses incitations à la consommation de produits bio et locaux ;
  •  La loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt du 13 octobre 2014 qui a fait de l’ancrage territorial de la production, de la transformation et de la commercialisation des produits agricoles, l’une des finalités de la politique en faveur de l’agriculture et de l’alimentation.
  •  La proposition de loi du 14 janvier 2016, votée à l’unanimité à l’Assemblée Nationale, prévoit d’ici 2020 que la restauration collective publique inclut 40 % de produits locaux issus de l’agriculture durable , dont 20 % de produits bio.

L’approvisionnement local doit s’entendre comme un approvisionnement de proximité au-delà des frontières administratives. Ainsi, dans notre département, le Préfet du Gard a souhaité s’inscrire avec le Conseil Départemental, dans cette démarche pour soutenir, d’une part les filières gardoises (notamment de fruits et de légumes) et d’autre part, en signe de solidarité avec les départements voisins plus touchés par la crise de l’élevage.

Les enjeux du développement de l'approvisionnement local en restauration collective sont :

  •  économiques par le maintien d'une agriculture locale, par la structuration des filières et la valorisation des produits de qualité ;
  •  sociaux par la création d'un lien entre l'agriculteur et le consommateur, par une vertu éducative (lutte contre le gaspillage alimentaire, éveil du goût et aux produits de qualité), et la préservation de la santé;
  •  environnementaux par le développement de produits de proximité et de modes de production durable (notamment l'agriculture biologique).

 Enfin, dans le cadre de ce colloque 4 expériences gardoises menées en restauration collective ont été présentées :

  •  La commune de Barjac : une commune pionnière
  •  La communauté de communes petite Camargue : une cuisine centrale en régie à Vauvert
  •  La ville de Nîmes : une cuisine centrale en délégation de service public
  •  Le Conseil départemental : la mise en place d’une unité de conditionnement de légumes et d’un groupement d’achat.
IMG_5273 (640x478)

--

IMG_5270 (640x478)