Actualités

Déplacement dans le Gard de Jean-Marc Todeschni, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense

 
 
Déplacement dans le Gard de Jean-Marc Todeschni, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense

Lundi 4 juillet 2016, Didier Lauga, préfet du Gard, a accueilli Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire, au camp de Saint-Maurice l’Ardoise à Saint-Laurent-des-Arbres.

Le camp de Saint-Maurice l’Ardoise constitue l’un des lieux emblématiques de la vie des harkis après 1962. À partir du 29 octobre 1962, il devient le 4ème camp d’accueil en termes de population. Il est surtout l’un des principaux foyers du mouvement de révolte des harkis, qui s'est ensuite étendu à tout le pays, ce qui conduit le gouvernement de l’époque à décider de sa fermeture.

Par sa présence, Jean-Marc Todeschini a souhaité, dans ce camp où les conditions de vie étaient particulièrement précaires et insalubres, poursuivre la reconnaissance de la France envers les Harkis.

En effet, ce déplacement dans le Gard est sa quatrième visite dans un hameau de forestage. Le secrétaire d’État s’est rendu en juillet 2015, à Zonza (Corse) et le mois dernier au hameau de Puilaurens-Lapradelle (Aude) et de Magland (Haute-Savoie). Il inaugurera le mardi 5 juillet une plaque commémorative au hameau de forestage d’Ongles (Alpes-de-Haute-Provence).

Étaient notamment présents lors de cette visite William Dumas et Patrice Prat, députés du Gard, Catherine Eysseric, conseillère régionale représentant Carole Delga, présidente de la région Midi-Pyrénées-Languedoc- Roussillon ; Philipe Pecout, maire de Laudun-l’Ardoise, Philippe Gamard, maire de Saint-Laurent-des-Arbres et Myriam Martinez, directrice de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACOffice National des Anciens Combattants et victimes de guerres-VG).

DSC_0052 (640x427)

--

DSC_0104 (640x427)

--

DSC_0105 (640x427) (640x427)

--

DSC_0107 (640x427)