Actualités

Inauguration d’une stèle et d’une plaque commémorative à Villemagne en hommage aux harkis refugiés

 
 
Inauguration d’une stèle et d’une plaque commémorative à Villemagne en hommage aux harkis refugiés

Jeudi 7 juillet, Denis Olagnon, secrétaire général de la préfecture du Gard, a participé à l’inauguration d’une stèle et d’une plaque commémorative en hommage aux harkis réfugiés au hameau de forestage de Villemagne, sur la commune de Saint-Sauveur-Camprieu en présence notamment de William Dumas, député du Gard, d’André Boudes, maire de Saint-Sauveur-Camprieu et de Myriam Martinez, directrice de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACOffice National des Anciens Combattants et victimes de guerres-VG).

Les anciens hameaux de forestage de l’Office National des Forêts (ONFOffice national des forêts) font partie intégrante de la mémoire harkis. En effet, lors de leur arrivée en métropole, de nombreux anciens supplétifs y furent logés, formés et employés dans des tâches d’aménagement de la forêt domaniale.

Ainsi, dans le département, outre l’important camp de transit et de reclassement de Saint-Maurice-l’Ardoise, transformé ensuite en cité d’accueil et d’hébergement, deux hameaux forestiers ont été créés :

  • celui de Villemagne à Saint-Sauveur-des-Pourcils devenue depuis la commune de Saint-Sauveur-Camprieu dont la pose d’une stèle a été dévoilée ce jour
  • celui du hameau du Ravin à la Grand-Combe dont le préfet du Gard inaugurera la stèle et la plaque commémorative le 25 septembre prochain, à l’occasion de la journée nationale d’hommage aux harkis et aux membres des formations supplétives.

L’inauguration de ces stèles et de ces plaques est un moyen d’honorer ces soldats qui ont choisi la France au péril de leur vie et de celle de leur famille. Il s’agit aussi de faire connaître aux jeunes générations leur histoire douloureuse et souvent oubliée.

IMG_3333 (320x240)