Actualités

La lutte contre l’insécurité routière : une cause d’intérêt départemental dans le Gard

 
 
La lutte contre l’insécurité routière :  une cause d’intérêt départemental dans le Gard

Le mercredi 16 septembre 2015, Didier Martin, Préfet du Gard a co-présidé avec Laure Beccuau, Procureure de la République près le Tribunal de Grande Instance de Nîmes et Nicolas Hennebelle, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance d'Alès, l’Etat-Major Départemental de Sécurité (EMS), en Préfecture, consacré au volet « sécurité routière ».

Étaient notamment présents lors de cette réunion : Gilles Bernard, Sous-Préfet du Vigan, Olivier Delcayrou, Sous-Préfet d’Alès, Christophe Borgus, Directeur de Cabinet du Préfet, Pierre Delannoy, Directeur Départemental adjoint de la Sécurité Publique, le Colonel Stéphane Lacroix, Commandant le groupement de gendarmerie départementale ainsi que la DDFIP, la DDTMDirection Départementale des Territoires de la Mer, la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale, les Douanes, la PJJ.

 1. Bilan

 Ont notamment été présentés les chiffres de l’accidentalité : depuis le début de l’année, on dénombre 61 tués sur les routes gardoises contre 28 en 2014 à la même période.

2015 est marquée par une forte hausse du nombre de décès (+140 % par rapport à 2014). Tous les indicateurs sont en hausse (nombre d’accidents, de blessées et de tués sur les routes du département).

Deux constats ont été mis en exergue :

- La forte augmentation des chocs frontaux et des circulations à gauche ;

- L’augmentation importante de l'implication des conduites addictives (alcool, stupéfiants).

On constate également en 2015, une augmentation inquiétante d’accidents impliquant des cyclos et des piétons, jusque là peu représentés dans les statistiques de la sécurité routière.

2. Nouvelles mesures

Au cours de l’État Major de Sécurité, fut également évoquée l’installation des nouveaux radars « à double sens » activés depuis le lundi 14 septembre.

Pour mieux lutter contre les vitesses excessives, le Ministre de l’Intérieur, avait annoncé dans le plan pour la sécurité routière du 26 janvier dernier, la modernisation des radars fixes désormais équipés du double-sens. 111 radars fixes ont été mis en place sur le territoire national et 7 dans le département du Gard.

Ces équipements permettent de contrôler concomitamment la vitesse des véhicules qui circulent sur deux voies opposées, et ainsi de lutter contre les comportements dangereux au volant.

3. Plan d’actions départemental

Un plan d’actions a été proposé pour lutter contre l’insécurité routière :

- le maintien de la mobilisation des forces de l’ordre sur les contrôles routiers ;

- la lutte contre les idées reçues : origine géographique des tués, moyenne d’âge des tués… ;

- l’augmentation des moyens de prévention (acquisition d’un simulateur à destination du grand public) ;

- le renforcement de la répression sur la conduite sous l’emprise de stupéfiants ;

- la prochaine édition des Rencontres de la Sécurité (7 au 10 octobre) sera, dans le Gard, largement consacrée à la sécurité routière ;

- une conférence départementale sur la sécurité routière sera organisée par la Préfecture du Gard début 2016 avec des associations, des élus et la société civile.

_DSC3454 (640x426)