Actualités

Organisation d’une table ronde en Préfecture suite à la fermeture de la centrale thermique Aramon

 
 
Organisation d’une table ronde en Préfecture suite à la fermeture de la centrale thermique Aramon

Suite à l’annonce par le groupe EDFÉlectricité de France de la fermeture prochaine de la centrale thermique d’Aramon, Didier Lauga, préfet du Gard, a organisé vendredi 8 avril, en préfecture, une table ronde avec l’ensemble des acteurs concernés.

Étaient présents à cette réunion : Patrice Prat, Député du Gard ; Vivette Lopez, Sénatrice ; Antoine Roger, attaché parlementaire, représentant Jean-Paul Fournier, Sénateur-Maire de Nîmes ; Catherine Eysseric, conseillère régionale, Denis Bouad, Président du Conseil Départemental ; Michel Pronesti, Maire d’Aramon ; Claude Martinet, Président de la Communauté de Communes du Pont du Gard ; M. Théveniaud, Commissaire au redressement productif ; M. Majourel, Délégué régional d’EDFÉlectricité de France ; Vincent Martin, DG de la Chambre du Commerce et de l’Industrie de Nîmes ; Henry Douais, président de la CCIChambres de commerce et d'industrie de Nîmes, Jean-Michel Longuet représentant Pierre Juanchich, Directeur Départemental des Finances Publiques ; Lydia Vautier représentant André Horth, Directeur Départemental des Territoires et de la Mer ; Alain Frances, Directeur de l’Unité départementale de la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi ; Pierre Caste de l’Unité départementale de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement ; Eric Giraudier, Président de l’Union Pour les Entreprises du Gard ; Xavier Douais, président de la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises du Gard et les représentants des personnels de la centrale.

Lors de cette réunion, ont notamment été évoqués :

  • la reconversion économique du site pour éviter la création d’une friche ;
  • la redynamisation du territoire pour atténuer l’impact de la fermeture.

En réponse aux attentes exprimées par le Préfet, les élus et les représentants du personnel, les représentants du groupe EDFÉlectricité de France ont apporté de nombreuses informations.

Les engagements d’EDFÉlectricité de France exprimés lors de la première table ronde du 22 octobre 2015 ont été tenus. Un programme « Energies du Gard » va être mis en place avec les parties prenantes du territoire. EDFÉlectricité de France a présenté au cours de cette nouvelle table ronde, sa démarche structurée en trois temps :

  • un diagnostic amorcé en octobre 2015 et qui s’est achevé en mars dernier ainsi que ses préconisations ;
  • une concertation avec les parties prenantes du territoire (jusqu’à fin octobre)
  • des actions du programme « Energies du Gard » en cours et en projet.

Plusieurs pistes de travail ont été évoquées :

- le développement d’énergies renouvelables ;

- le confortement d’une filière de la déconstruction industrielle ;

- la création d’une filière autour de l’économie circulaire (valorisation des déchets agricoles, ménagers) pour créer de l’électricité ou de la chaleur.

En conclusion, le préfet s’est réjoui de la qualité des discussions tenues et a rappelé que les fortes attentes des personnels de la centrale mais aussi des élus et des Gardois ne devront pas être déçues.

Il a invité EDFÉlectricité de France à poursuivre le travail engagé. Cette table-ronde a donc marqué le la continuité d’un processus.

IMG_6706