Actualités

Remise d’armes à quatre policiers intercommunaux de la communauté de communes de petite Camargue.

 
Jeudi 5 janvier 2017, Christophe Perrin, chef du bureau du cabinet du préfet du Gard, représentant Didier Lauga, préfet du Gard, a remis des armes à quatre policiers intercommunaux de la communauté de communes de petite Camargue en présence notamment de Jean-Paul Franc, maire d’Aimargues et président de la communauté de communes de petite camargue, Jean Denat, maire de Vauvert, Guy Schramm, maire de Beauvoisin, André Brundu, maire d’Aubord et Elodie Montet, capitaine et commandant de la compagnie de gendarmerie de Vauvert.

Depuis les attentats de janvier 2015, et à la demande de l’association des maires de France, l’État a décidé de mettre à disposition des policiers municipaux qui n’en disposaient pas déjà des armes à feu des forces de sécurité intérieure.

Il s’agit de renforcer la sécurité des policiers municipaux présents sur la voie publique. Ces derniers peuvent, en effet, être confrontés les premiers aux tirs de terroristes ou de forcenés, ainsi que l’a illustré de façon dramatique l’attentat de Montrouge.

 Ainsi en France, 4000 armes (revolvers Manurhin) ont été mises à disposition des polices municipales volontaires.

 Dans le Gard, 10 collectivités (9 communes et 1 communauté de communes) ont souhaité équiper leur police (communale ou intercommunale) d’armes, soit un total de 22 armes remises dans le département,depuis le début du lancement du dispositif par l’Etat.

 Le Gard dispose de 74 polices municipales et 4 polices intercommunales composées de 597 policiers municipaux dont 476 dotés d’une arme à feu (soit 79%). Les polices municipales sont donc la troisième force de sécurité publique du département derrière les 854 gendarmes et les 696 policiers.

IMG_9563 (640x478)

--

IMG_9570 (640x478)

--

IMG_9587 (640x478)