Actualités

Réunion d’installation de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale

 
Réunion d’installation de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale

Le Préfet du Gard a présidé la réunion d’installation de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale, (CDCICommission Départementale de Coopération Intercommunale) en présence de Pierre Juanchich, Directeur Départemental des Finances Publiques, Denis Olagnon, Secrétaire Général, François Ambroggiani, Sous-Préfet d’Alès, Gilles Bernard, Sous-Préfet du Vigan, et Gilles Guillaud, Directeur des Collectivités et du Développement Local de la Préfecture.

Il est institué dans chaque département une CDCICommission Départementale de Coopération Intercommunale dont la composition, le fonctionnement et les attributions sont régies notamment par les articles L.5211-42 à L;5211-45 et R,521119 à R.5211-40 du Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT).

Son rôle est notamment d’établir et de tenir à jour un état de la coopération intercommunale dans le département et de formuler toute proposition pour renforcer cette coopération.

Au cours de la réunion d’installation, les membres des collèges des communes, des Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCIÉtablissement Public de Coopération Intercommunale ), des syndicats mixtes et de communes, les représentants du Département et de la Région, siégeant en formation plénière, ont élus : un rapporteur général , André Brundu (Maire d’Aubord), deux assesseurs, Louis Donnet (Maire de Domazan) et Serge Bord (Maire de Saint-Julien-les-Rosiers) ainsi que les 15 membres de la commission restreinte.

En début de séance, le Préfet du Gard a fait respecter une minute de silence à la mémoire des quatre gardois décédés dans la nuit de vendredi à samedi suite à un nouvel épisode climatique « cévenol ».

Dans son introduction, le Préfet a émis le vœu que 2015 marque de nouveaux progrès en matière de coopération intercommunale.

Pour lutter contre le « mille-feuilles territorial », pour rendre plus lisible l’action publique et pour réduire les coûts de fonctionnement des pouvoirs publics, le Préfet en a notamment appelé à une nouvelle réduction du nombre de syndicats (syndicats mixtes, SIVOM, SIVU). Il en existe encore 187 en 2014 dans le Gard (226 en 2011).

---

IMG_1176 -