Lutte contre les violences faites aux femmes

 
 

En 2010-2011, 600 000 femmes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles au sein de leur ménage. 200 000 femmes ont été victimes de violences sexuelles hors ménage, le plus souvent commises par une personne connue.

 Dans le Gard, si vous êtes victime de violences ou si vous êtes témoin d’une femme victime de violences, vous pouvez vous adresser :

NUMERO D’APPEL URGENCE POLICE – GENDARMERIE : 17 (ou le 112 d’un portable, appel gratuit).

Vous avez besoin d’un hébergement en urgence, appelez le 115, appel gratuit 24h/24 et 7j/7.

Vous avez besoin de soins en urgence, appelez le 15

Dans le Gard

Référente du dossier à la DDCS du Gard: Martine Allard
mail : martine.allard@gard.gouv.fr 
tel : 04.30.08.61.44

122 femmes sont décédées en 2011, victimes de leur conjoint ou ex-conjoint (une femme meurt tous les trois jours). 2 femmes sont décédées dans le Gard en 2011.

Une femme sur dix, victime de violence, porte plainte, et dans un cas sur cinq, la femme victime d’une violence physique ou sexuelle au sein du ménage en parle pour la première fois lorsqu’on l’interroge pour une enquête.

Plus d’une femme sur sept se sent en insécurité dans son quartier et une femme sur dix ne se sent pas toujours en sécurité dans son propre domicile.

Seule une femme battue sur dix, dépose aujourd'hui plainte. Et même parmi celles qui poussent la porte d'un commissariat, une moitié seulement porte effectivement plainte. Pour l'autre moitié, la protection qu'apporte une procédure pénale butte encore trop souvent sur des situations inextricables : contraintes familiales, souci de protéger les enfants, l'absence de logement ou peur. Il est de la responsabilité de l’Etat de lever ces contraintes et de permettre aux femmes d'être protégées soit par la voie pénale, soit par la voie civile, comme le dispositif de l'ordonnance de protection le permet désormais.

Les violences faites aux femmes sont l'une des premières pathologies de la société.

VIOLENCES CONJUGALES INFO : 3919, ce numéro destiné aux femmes victimes de violences, ainsi qu’à leur entourage et aux professionnels concernés. C’est un numéro d’écoute national et anonyme. Il est accessible et gratuit depuis un poste fixe. Le numéro est ouvert du lundi au samedi, de 8h à 22h et les jours fériés de 10h à 20h (sauf les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre).Le 3919 n’est pas un numéro d’appel d’urgence.

Vous pouvez porter plainte ou déclarer les faits sur une main courante ou un procès verbal de renseignements judiciaires auprès des services de police ou de gendarmerie, mais également déposer plainte auprès du Procureur de la République auprès du TGITribunaux de grande instance de Nîmes ou d’Alès.

Vous souhaitez un accompagnement juridique ou vous souhaitez être accompagnée pour sortir de cette situation de violences conjugales, vous pouvez vous adresser au :

  • CIDFF du Gard, 20, rue de Verdun à Nîmes – Tél. : 04 66 38 10 70 du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 30.
  • Association « La Clède » - service AGFAS, 8, rue Romain Rolland à Alès Tél : 04 66 86 01 73 ou 06 45 26 99 14 du lundi au vendredi de 9 h à 18 h.

 Vous souhaitez simplement obtenir des renseignements, vous pouvez consulter le site internet suivant : http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/